jeudi 22 mars 2007

Essayage entre femmes: Dizengoff Street



La rue Dizengoff traverse la ville du nord au sud. Principale rue commerçante, elle fait partie de l'histoire de Tel-Aviv, pour ses cafés, ses boutiques de mode et son animation. Ce que j'aime dans cette rue, c'est qu'on y trouve encore des cafés ou des commerces datant des années 1950. Les vitrines ou le mobilier n'ont pas changés depuis cette époque. La plupart des gens ici, font leur shopping dans les centres commerciaux, que j'exècre pour leur homogénéité, l'air conditionné à fond, les fastes artificiels et la musique sans âme. Quand je suis arrivée à Tel-Aviv, la rue Dizengoff avait perdu de son aura, supplantée par l'animation, la modernité et l'attrait pour les centres commerciaux. La vague d'attentats pendant les premières années de la seconde intifada, a probablement, également contribué à la désertion de cette rue. Depuis un ou deux ans, on assiste à son renouveau: nouvelles enseignes, modernisation du design des magasins, cafés branchés, ravalement des immeubles. La vie et les passants refont surface. La rue Dizengoff est toujours le temple destiné aux boutiques de robes et accessoires de mariées. Souvent le jeudi soir, fin de semaine ici, on assiste, aux travers des vitrines nombreuses de ce type de boutique, aux essayages et conversations privées d'un monde exclusivement réservé aux femmes.

Aucun commentaire: