lundi 21 mai 2007

Mauvais titre

Selon un rapport de l'Institut national des caisses d'assurance-maladie, effectué en 2007, en Israël le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté s’élève à 1.6 million, dont 730.000 enfants. Cela représente environ un quart de la population.
En Israël, un enfant sur trois connaît la faim.
La faim est un phénomène de plus en plus répandu dans un pays dont le budget est sérieusement grevé par les dépenses militaires.
Les personnes issues de l'immigration de l'ex Union Soviétique et d'Ethiopie, les Arabes Israéliens, les milieux ultra Orthodoxes, sont les populations les plus frappées par ce phénomène récent en Israël. Jérusalem est la ville la plus pauvre d'Israël. Capitale de la vie économique, centre des affaires, de la culture et des loisirs, Tel-Aviv reste épargnée par les phénomènes d'extrême pauvreté, qui se concentrent dans les régions de la périphérie, dans les zones de développement et les villes du sud du pays. En Israël la misère reste pudique, elle ne se rencontre pas forcement dans les rues. Il faut vouloir la voir.

Aucun commentaire: