jeudi 14 juin 2007

Le triangle d'or: carrefour Allenby-Nachalat Benyamin-King Georges, 19HOO

Ce carrefour au centre de la ville fait partie des incontournables.
Tout d’abord c’est ici que se croisent les rues les plus pittoresques et les plus vivantes de la ville: la rue en partie piétonne Nachalat Benyamin, la rue Shenkin, la rue King Georges, la rue Allenby et la rue du marché ( Shuk) Carmel. La rue Sheinkin est connue pour ses boutiques de mode, ses échoppes de jus de fruits naturels, ses cafés branchés, mais surtout ses hordes de jeunes et d’originaux en tout genre, surtout le vendredi. La rue est traversée tout le long par des petites cours ou des petites allées perpendiculaires qui offrent toute sortes de boutiques de fripes et cadeaux incroyables. Avant qu’ils ne déménagent sur la rue King Georges, pendant des années le vidéo club du cinéma du monde et indépendant « haozen hashlishi » (la troisième oreille) était mon point de repère sur cette rue. On trouve de nombreuses boutiques qui s’inscrivent dans le courant spirituel très en vogue, offrant un choix de pierres aux vertus dites magiques, apaisantes, assainissantes. Avec la rue Nachalat Benyamin, cette rue est le temple de toute une génération au style qui rappelle le mouvement hippie des années 70. Souvent partis en Inde pour de longs séjours, après leur service militaire, ils reviennent avec une envie de reproduire le même mode de vie que sur les plages de GOA, une soif de spiritualité, et une quête de sens, liées selon moi, aux difficultés de la situation au Moyen Orient. La rue Sheinkin est passée du quartier général des intellos et artistes de gauche dans les années 1960-70, à une rue célèbre pour l’excentricité des gens qui s’y promènent , la drague dans les terrasse de café et la créativité d’une jeune génération montante de stylistes de mode et d’accessoiristes locaux. Le stylisme est en plein essor en Israël, la plupart des jeunes fashion designers sont issus de l’école Shankar au nord de Tel-Aviv. L’école a reçu récemment Donna Karan (DKNY) dans le cadre d’une série de formation. Des cycles de conférences sur l’histoire de la mode Israélienne sont organisés au musée de Eretz Israël à Ramat Aviv (quartier nord de Tel-Aviv).

2 commentaires:

Polly Jean a dit…

bonjour... ca va bien?

Anonyme a dit…

vos photos sont sublimes... Seriez vous prêtes à les vendre ?