mercredi 20 juin 2007

Surrealism and Beyond

Man Ray, Indestructible Object, 1923/1963, Assemblage: metronome and phtograph

Mieczyslaw Berman, Polonais 1903-1975
Sans titre, 1965, Photomontage


Man Ray, Venus restored, 1936/1971, Assemblage: plaster cast and rope


Jérusalem est à 40 minutes de Tel-Aviv. Bien souvent les gens de Jérusalem ne mettent jamais les pieds à Tel-Aviv, bien souvent prononcer à Tel-Aviv, ne serait-ce que le nom de Jérusalem c'est évoquer un "Orient Lointain". Ces deux villes se perçoivent comme des antithèses, ces deux villes sont facilement perçues et présentées comme des antagonistes, ces deux villes ne se connaissent pas, ne se rencontrent pas, ne se fréquentent pas. Au sein d'Israël, elles symbolisent chacune des mondes, que l'opinion pense, que l'opinion vit comme deux univers inconciliables, hermétiques l'un à l autre, aux frontières rigides. En dehors d’Israël, quand on veut symboliser facilement "ceux qui seraient dans le camp de la paix" en opposition à un monde "obscur de barbus extrémistes", on cite facilement ces deux villes comme les symboles extrêmes d'idéologies et de courants d'idées diamétralement opposés. Souvent c'est la peur, et la méconnaissance totale de ce qui se "passe la bas" qui nourrit les fantasmes et les mythes de chaque côté des deux villes.

Le musée d'Israël, à Jérusalem, présente en ce moment, une exposition exceptionnelle sur les mouvements Dada et Surréaliste. L'exposition clôture à la fin du mois, mais elle mérite qu'on s'y précipite. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le musée est ouvert samedi, jour du Shabath.

Aucun commentaire: