jeudi 3 janvier 2008

Le Congrès de Bâle: nourriture rapide et saine.


A l’effigie de Théodore Herzl, ce petit restaurant de rue, s’appelle Le Congrès de Bâle.
Comme dans beaucoup de villes du Moyen-Orient, la ville offre une multitude de petits restaurants avec pignon sur rue, où il est possible de manger "sur le pouce" (au sens propre et au sens figuré), différents types de sandwichs.
Ils sont souvent placés dans un petit sachet de papier cellophane très fin, et peu absorbant, à l’image des petites serviettes qui sont mises à votre disposition dans une petite boite en fer sur les tables et au comptoir.
A base de pain pita, avec à l’intérieur du Houmous, soit de la viande shawarma, soit du falafel (boulettes de pois chiches ou de fèves frites dans l'huile) soit tous les ingrédients mélangés avec encore des frittes, des carottes et des cornichons aigre doux, de la tehina (pâte de sésame), de la sauce piquante harissa, de la sauce jaune à base de curry ramenée par les Juifs de Perse, et encore et encore toute une gamme de possibilités et de combinaisons…

Un conseil: ne pas y aller quand vous débutez un « date », il est impossible de manger normalement une telle abondance et générosité d’ingrédients avec vos seuls 10 doigts.
Les 20 ou 30 serviettes utilisées simultanément pour reconstituer l’épaisseur d’une serviette en papier plus répandue dans les cocktails mondains, ou restos a l'européenne, ne suffiront pas à venir à la rescousse des fuites multidirectionnelles et inévitables.
S’arrêter pour manger dans une étape resto Humusseria, c’est tout « un trip », il faut le faire seul ou avec une bonne copine, il faut s’en mettre plein les doigts, cela fait partie du rituel.

Théodore Herzl n’a probablement jamais du goûter ce style de «nourriture maison ».

Aucun commentaire: