mercredi 10 décembre 2008

Location saisonnière


La frénésie des projets de construction qui a saisi la ville, profitant souvent, comme il se dit beaucoup, aux investisseurs étrangers, a contribué à une augmentation vertigineuse des loyers et à une nette diminution des offres de location sur le marché.

La colère des locaux se transforme parfois en rancœur contre l’investisseur étranger et la municipalité qui semble privilégier le développement d’une ville, qui attirerait essentiellement des résidents étrangers, n’inspire désormais plus confiance auprès de beaucoup de jeunes.

Ce sentiment de ne plus appartenir à la ville, d’en être écarté au profit de gens qui ne vivraient pas ici, a contribué entre autres thèmes, à alimenter le succès de la campagne électorale d’un nouveau parti aux dernières élections municipales : « une ville pour nous tous » ( Ir lekoulanou).

Vient s’ajouter au phénomène de développement sauvage, dont tirent largement profit entrepreneurs et métiers de l’immobilier, un libéralisme farouche où la réglementation par le biais d’une politique de régulation des loyers par exemple, fait défaut tant au niveau local qu’étatique.

Aucun commentaire: